• August Man : interview

    Découvrez l’interview que Patrick a donnée au magazine August Man.

    Après avoir passé 10 ans à faire rêver le public du monde entier dans Grey's Anatomy, Patrick Dempsey, suite à son départ de la série dans laquelle il jouait le diaboliquement charmant médecin Derek Shepherd, est venu nous inspirer diverses qualités différentes qui sont souvent éclipsées par son rôle emblématique à la télévision, nous éveillant à un portfolio et à un caractère de substances, de passion et de dynamisme qui s'étendent au-delà de "McDreamy" et d’Hollywood.

    D'abord, la longue carrière de Dempsey en tant qu'acteur et œuvre prolifique qui s'étend sur plus de 30 ans et plus de 50 rôles à l'écran. Pour ceux qui connaissent moins l'œuvre de Dempsey, l'acteur originaire du Maine a fait ses débuts au cinéma en 1985 dans le film pour ados Heaven Help Us, aux côtés de l'icône du Brat Pack*, Andrew McCarthy. A suivi une série de rôles dans des comédies sur le passage à l'âge adulte dans des films tels que Can’t Buy Me Love, Some Girls, Happy Together et Loverboy, et il est devenu un personnage populaire de la culture jeune de la fin des années ‘80, synonyme de charmeur fougueux et un peu maladroit.

    Dans les années ‘90, Dempsey a commencé à élargir ses horizons avec des rôles de jeunes adultes plus sérieux dans des films tels que le drame policier Mobsters, interprétant le personnage historique du crime organisé Meyer Lansky ; la comédie dramatique Face the Music, aux côtés de la reine du Brat Pack Molly Ringwald ; la comédie policière Bank Robber ; et le succès au box-office, Outbreak.

    À l'aube du XXIe siècle, la carrière de Dempsey à l'écran bat son plein, à commencer par la comédie romantique Sweet Home Alabama, aux côtés de Reese Witherspoon, suivi du lancement de Grey's Anatomy. Le public du monde entier a immédiatement été séduit par son nouveau personnage d'homme mûr et super aguerri et par son talent dans une comédie à l’humour décapant, affiné au fil des ans. Dempsey a finalement décroché plusieurs autres rôles principaux dans des films tels que Enchanted et Made of Honor, et plus récemment, Bridget Jones’s Baby, qui, tous ensemble, ont fait de lui une icône du prince charmant moderne.

    Mais les apparences sont trompeuses. C'est pendant qu’il était dans Grey’s qu’un autre côté de Dempsey a commencé à prendre forme, un côté qui impliquait de vivre dangereusement, un rêve d'enfance et une passion qui ont fini par devenir une carrière à part entière d'une autre nature - la course automobile - avec sa propre équipe, la Dempsey Racing.

    Les premières incursions de Dempsey dans les courses automobiles comprenaient la Rolex Sports Cars Series, dans une Mazda RX-8 GT, après quoi il a participé à l'American Le Mans Series où lui et son équipe sont arrivés à la troisième place en 2012. Son rêve de longue date est devenu réalité dans un style spectaculaire en 2015 aux 24 Heures du Mans quand ils ont terminé deuxième d'une Porsche 911 RSR et sont montés sur le podium. Aujourd'hui, alors que Dempsey a annoncé qu'il se retirait pour se concentrer sur la gestion de la Dempsey Racing, et consacrer plus de temps à sa famille, il reste déterminé à faire avancer l'équipe dans le Championnat du Monde d'Endurance de la FIA.

    Ce qui est également ressorti de tout ça, c'est que Dempsey entretient une collection personnelle de voitures de sport et de voitures anciennes, avec une profonde appréciation pour le design et tout ce qui est classique, comme le montre le premier film  qu’il a réalisé, To Jack, un court métrage noir et blanc aux lignes pures et élégant consacré à la légende horlogère et à l'icône de TAG Heuer, Jack Heuer, en conjonction avec le renouveau de la montre classique Autavia conçue par Heuer dans les années ‘60.

    Malgré son ambition de gagner et son esprit de compétition, il y a en Dempsey une grande envie de rendre à la communauté ce qu’elle lui a donné. Après la perte de sa mère d’un cancer des ovaires, Dempsey a fondé le Dempsey Center en 2008, à Lewiston, dans le Maine, où il a grandi, dans le but de fournir une approche personnalisée, holistique et intégrée de la prévention du cancer, des informations et du soutien à tous ceux qui sont affectés par le cancer, gratuitement. Depuis lors, Dempsey revient chaque année dans sa ville natale pour participer au Dempsey Challenge, une promenade pédestre et cyclopédique non compétitive qui permet de récolter des fonds et d'inspirer la culture et l'esprit de la prise d’initiative.

    Dempsey a repris son parcours à l'écran et présentera ce prochain chapitre de sa carrière d'acteur en avril prochain, dans une adaptation télévisée en 10 parties du best-seller français La Vérité sur l’affaire Harry Quebert de l'auteur suisse Joël Dicker, sous la direction de Jean-Jacques Annaud (Sept ans au Tibet), Dempsey joue le personnage principal, une icône de la littérature, qui se retrouve soudain pris dans une enquête sur un meurtre, lors de l'arrivée d'un écrivain qui lui rend visite et l'émergence sur sa propriété du corps d’une fille de 15 ans qui avait disparu.

    Lorsque Dempsey est venu à Singapour pour l’inauguration de l'exposition Heuer Globetrotter l'année dernière lors du grand prix de F1 de Singapour, pour célébrer les 150 ans de la marque, nous avons rencontré l'acteur et avons discuté avec lui de son excitante "double vie".

    D'où vient votre passion pour la course automobile ?
    J'ai toujours aimé la course. Le ski était mon premier amour. En plus de ça, mon père était un grand fan de courses automobiles. J'ai commencé beaucoup plus tard dans la vie. Il y a toujours un risque de danger, mais vous n'y pensez pas ; au lieu de cela, il s'agit davantage des défis physiques et mentaux. Je me souviens du jour où je me suis rendu à un événement à Atlanta et où j'ai eu l'occasion d’aller sur le circuit, et plus tard, en revenant de cette expérience que j’avais trouvée "woaw", je me suis dit que c'était quelque chose que je voulais pratiquer comme hobby, dans une bonne école de course et j’ai progressivement commencé à faire des courses de voitures et je me suis développé pendant 10 ans.

    Quel effet ça vous fait de faire une course de voiture ?
    Vous êtes tellement présent dans l’instant que vous ne pensez à rien d'autre. C'est tellement captivant mentalement et physiquement. J'adore ça tout simplement.

    Quel genre de formation avez-vous suivie ?
    Beaucoup de cardio. La résistance à la chaleur est vraiment importante. Le conditionnement est essentiel, de même que la formation de base et l’entrainement fonctionnel, entre autres. En termes de technique, vous travaillez sur votre freinage, les virages, le freinage dégressif, le contrôle de la voiture, comment contrôler un sous-virage ; il n'a aucune adhérence ou survirage quand vous mettez la manette des gaz à l'arrière de la voiture. Vous apprenez également quelles sont vos limites dans un environnement sûr. Et puis, vous commencez à faire des courses. Je recommande fortement le karting. C'est un excellent moyen de débuter. Vous en avez vraiment pour votre argent.

    Comment pensez-vous que cela se rapporte à l'esprit de #DontCrackUnderPressure de TAG Heuer ?
    Je pense que pour les pilotes, l'aspect mental est ce qui vous distingue de vos adversaires ; c'est la façon dont vous pouvez gérer la pression. Et vous devez travailler là-dessus, en plus de vos techniques. Vous pouvez avoir des ennuis si vous n'êtes pas préparé mentalement ou concentré, surtout quand vous avez beaucoup de gens qui vous regardent. J'imagine que c'est là que mon expérience en tant qu'acteur intervient et cela m'a aidé à être à l'aise, calme et à rester concentré dans les situations publiques.

    Venant d'Hollywood, avez-vous eu du mal à percer dans la compétition automobile ?
    La communauté a vraiment été bonne et m’a beaucoup soutenu, mais oui, il y a eu beaucoup plus de pression parce que n’importe quelle erreur aurait été amplifiée. J'ai donc dû travailler très dur et accepter d’être jugé et ne pas laisser cela m'affecter.

    Au fil des années, vous êtes passé d'une voiture à l'autre, la dernière étant une Porsche. Cela affecte-t-il la technique du pilote ?
    Porsche est une voiture avec le moteur à l'arrière, donc les caractéristiques de maniabilité sont légèrement différentes, auxquelles il faut s'habituer. La voiture de prédilection évolue constamment, en fonction de vos pneus, ce qui va faire la différence dans votre adhérence et votre style de conduite. Si vous faites des courses tout-terrain, par exemple en buggy, il faudra beaucoup plus de déplacement et de suspension, et cela nécessite une technique différente. Je travaille en étroite collaboration avec mon copilote Patrick Long et on essaie d'avoir autant de types de voitures que possible - voitures de course, voitures de rallye, grosses berlines tout-terrain - tout cela pour avoir la capacité de s'adapter à différentes situations, ce qui a finalement payé.

    Je crois que votre association avec TAG Heuer vous a également connecté avec l'équipe Red Bull Racing. Partagez-vous des observations les uns avec les autres ?
    C'est agréable de pouvoir travailler avec l'équipe et les pilotes de Red Bull Racing grâce à notre partenariat avec TAG Heuer. Et c'est un bon choix aussi, surtout en F1 quand on regarde l'histoire de Jack Heuer et sa relation avec le sport et les sponsors. Jack était vraiment là au début, à l'avant-garde du développement de la F1. L'une des raisons pour lesquelles la marque TAG Heuer est aussi emblématique et célèbre, c’est que Jack était très intelligent en matière de placement de produit, comme le montre l'implication de la marque avec Steve McQueen dans le film Le Mans. Il a été l'un des premiers à réaliser à quel point il était important de mettre quelque chose dans un film.

    Parlez-nous de votre nouveau rôle dans la prochaine adaptation télévisée de La vérité sur l'affaire Harry Quebert. Qu'est-ce qui vous a décidé à choisir le projet ?
    Au début, j'ai été vraiment attiré par le réalisateur. Une fois que j'ai vu que Jean-Jacques Annaud était attaché au projet, ça a vraiment piqué mon intérêt car j'ai toujours été fan de son travail et je voulais vraiment travailler avec lui. Et puis, j'ai lu le livre, et je suis allé à Paris pour le rencontrer ainsi que les producteurs. C'était sympa, c'est un thriller romantique, et c'est quelque chose qui est stimulant. C'est 10 épisodes ; c'est une série bouclée. C'est différent et inattendu. Je recherchais un thriller et c’est arrivé au bon moment, alors c'est devenu la prochaine bonne étape à saisir pour moi.

    Qu'espérez-vous explorer d'autre dans votre carrière ?
    Faire des documentaires. En fait, j'en produis un au moment où nous parlons sur Hurley Haywood, un pilote automobile américain dans les années ‘60 et ‘70. C’est en cours depuis quelques années maintenant.

    Nous aimerions vous féliciter pour votre œuvre caritative à travers le Dempsey Center. Parlez-nous de son histoire et de ses services.
    Ma mère est décédée d'un cancer des ovaires et, à l'époque, il n'y avait rien dans la communauté de Lewiston-Auburn, dans le Maine, pour aider les patients à atteindre un plus grand nombre de personnes afin d’obtenir du soutien. La thérapie intégrative est très importante, ce qui inclut tout ce qui touche à l'acupuncture, au yoga et au Reiki, aux mesures préventives et aux programmes de diète et de méditation personnalisés. S’ils ont besoin de subventions et d'aide financière, nous les guiderons également dans la bonne direction. source

    * nom donné à un groupe d’acteurs américains des années 1980, qui sont notamment apparus à l’écran dans des films destinés à un jeune public.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :