• Changement au Dempsey Center

    Mary Dempsey, la sœur de Patrick, a quitté le centre qu'elle a contribué à créér, pour enseigner le Yoga du rire. Coordonnatrice des services communautaires, elle est partie le mois dernier, juste avant que le centre se sépare formellement de Central Maine Healthcare pour devenir une association à but non lucratif.

    Hier, Patrick a publié une déclaration : "Le Dempsey Center est là pour servir la communauté, à la fois localement et dans l'ensemble de l'État, et cela nécessite un travail d'équipe. Le travail que nous faisons est plus important que moi ou n'importe quel membre de ma famille. Nous devons honorer l'histoire du centre, dont Mary est une partie importante, et nous la remercions pour ses dix années de service. Je suis enthousiasmé par le travail que nous faisons, notre vision commune pour l’avenir et le formidable soutien que cette communauté a pour le centre et entre eux. Je reste plus positif et engagé que jamais pour le bien-être et la prospérité de cette communauté."

    Jeudi, Mary Dempsey a déclaré au Sun, un journal du Maine, qu’alors que le centre était sur le point de devenir indépendant, elle "avait fait une pause pour réfléchir". "J'ai eu l'opportunité de prendre une décision pour mon avenir." Elle a décidé que l'avenir signifiait s'éloigner du Dempsey Center et aller vers une nouvelle passion. "Vous ne pouvez pas créer un endroit incroyable comme le Dempsey Center sans vouloir continuer à exceller et à bien faire", a-t-elle ajouté. "Il sera toujours dans mon cœur et mon âme."

    Fondé en 2008, le Dempsey Center - alors appelé The Patrick Dempsey Center for Cancer Hope & Healing (Centre Patrick Dempsey pour l'espoir et la guérison du cancer) - a été créé en partenariat avec le Central Maine Medical Center de Lewiston pour venir en aide aux patients atteints de cancer et à leurs familles. Patrick Dempsey et ses sœurs, qui ont grandi à Buckfield, ont créé le centre en l'honneur de leur mère.

    Ce centre fournit une assistance gratuite contre le cancer, de l’information et des thérapies complémentaires, comme le massage, peu importe où vivent les patients et les familles et peu importe où les patients se font soigner. L'été dernier, il disposait d'un budget annuel d'environ 2,2 millions de dollars, employait 20 personnes et servait plus de 4 000 personnes par an.

    En juillet 2017, ses dirigeants ont annoncé qu’il quitterait le système hospitalier du Central Maine pour devenir une association à but non lucratif. Il a également prévu de fusionner avec le Cancer Community Center, un organisme à but non lucratif de South Portland qui offre également un soutien gratuit aux patients atteints de cancer et à leurs familles.

    Le Dempsey Center est officiellement devenu indépendant le 1er janvier 2018. La fusion avec le Cancer Community Center sera finalisée dans les mois à venir.

    Bien que son frère ait été la vedette du centre, Mary Dempsey était plus souvent sa voix. Elle accueillait régulièrement de nouvelles personnes au centre, travaillait avec des bénévoles et participait à des collectes de fonds. En 2012, le Centre du cancer de l'Hôpital général du Massachusetts l'a honorée comme l'une des cent personnes qui ont fait progresser la lutte contre le cancer. En 2014, elle a témoigné lors d'une audience du Sénat américain sur la recherche sur le cancer. En 2015, le Collège Saint-Joseph de Standish lui a remis un doctorat honorifique en service public.

    Mary Dempsey a travaillé au Central Maine Medical Center pendant près de trente ans avant de participer à la création du Dempsey Center au sein de l'hôpital. En quittant le centre, elle a quitté également le système hospitalier.

    Elle s'est intéressée au yoga du rire - qui combine le yoga et le rire - lors d'un voyage en Italie où elle était allée pour parler du Centre. Intriguée, elle s'est rendue en Inde en novembre pour suivre une formation avec Madan Kataria, le fondateur du yoga du rire. Elle est maintenant instructrice certifiée et prévoit de commencer son travail avec des vétérans. Elle n'a pas l'intention de quitter la région. "C'est ma maison", dit-elle.

    Wendy Tardif, la directrice du Dempsey Center, a déclaré que Mary Dempsey va rester membre du comité qui examinera les candidatures pour le prix annuel Amanda Dempsey, et qu'elle devrait participer chaque année à la marche des survivants durant le Dempsey Challenge.

    Patrick conserve son siège au conseil d'administration du centre. source


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :