• Interview à Stuttgart

    Revenons à Stuttgart où, lors du 70e anniversaire de Porsche, Patrick a donné une interview.

    On a pris des nouvelles de Patrick Dempsey à la fête du 70e anniversaire de Porsche et on l’a trouvé de bonne humeur

    Qu’est-ce qui vous amène à Stuttgart aujourd’hui ?
    Aujourd’hui, c’est la journée de Porsche donc c’est super. C’est vraiment l’essence de Porsche depuis le tout début. Il y a tous ces anciens clubs et ces photos vintage et on voit que ça n’a pas trop changé. Il y a eu des avancées technologiques mais l’ADN est toujours là.

    Quand êtes-vous tombé amoureux pour la première fois d’une Porsche ?
    Risky Business. Vous vous souvenez de ce film ? C’est la première fois où, gamin, j’ai vu une Porsche. Je crois que c’était dans une scène drôle. J’ai grandi dans une petite ville du Maine. Je vivais près d’une route et j’allais voir les voitures passer. Un jour, une Porsche est passée et c’était la première fois que j’en voyais une en vrai. Je n’avais jamais rien vu de tel auparavant.

    Qu’y a-t-il dans votre garage pour le moment ?
    Une Porsche de 1961 qui n’a pas été restaurée et je la garde telle quelle. Une Porsche T de 1972, une Porsche SE de 1982, une Porsche R et une Porsche 356.

    Quel effet cela vous a fait de concourir au Mans dans une Porche ?
    Oh c’est un rêve qui se réalise. Bien sûr, il y a beaucoup de pression à cause de l’histoire. On veut faire bien. Et il y a tellement de passion derrière cette course, chez tout le monde, que ce soit les gens à la tête du comité, ou ceux qui travaillent sur le circuit. Je pense que cette course vous amène à donner le meilleur de vous parce que vous voulez être à la hauteur du passé et de l’héritage. Vous donnez le meilleur de vous et vous utilisez cela pour mieux travailler. Cela vous donne un maximum d’émotions et d’engagement.

    De quelle façon participez-vous aux 24 Heures du Mans cette année ?
    J’y serai en tant que patron d’écurie. Notre but est de remporter la course. Nous avons de bons pilotes et j’espère que nous monterons sur le podium. Je crois que nous avons notre chance. Je l’ai vécu en tant que pilote mais ce serait super de le revivre en tant que propriétaire d’écurie. Nous avons l’équipe, nous avons l’opportunité pour le faire. On verra si c’est notre jour.

    Durant toutes les années où vous avez travaillé avec Porsche, quel a été le meilleur moment ?
    Probablement le jour où j’ai été pour la toute première fois dans leur usine. C’est là que je me suis rendu compte que c’était réel, que ça allait vraiment se passer. Il y a eu tellement de moments. C‘est difficile d’en choisir un. Juste faire partie de la tribu, c’est déjà très spécial en soi.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :