• L'Homme de l'année

    Hier, Patrick était à Berlin pour recevoir le prix de l’Homme de l’Année dans la catégorie "télévision internationale".

    imagebam.com imagebam.com imagebam.com imagebam.com imagebam.com
    album

    Voilà le discours d’acceptation de Patrick : "Bonsoir tout le monde. Merci beaucoup. Donatella (Versace), comment allez-vous ce soir ? Vous êtes charmante et belle comme toujours. C’est un immense honneur de recevoir ce prix de l’homme de l’année et de partager cette scène avec vous tous, ça me rend très humble et c’est une grande source d’inspiration pour moi. La chose à laquelle je n’ai cessé de penser, c’est qu’est-ce que ça veut dire, être un gentleman et je pense que c’est une question importante dans notre monde pour le moment, assurément avec ceux qui nous gouvernent. Etre un homme ne veut pas nécessairement dire devoir être fort physiquement. Je pense qu’on doit être fort d’un point de vue émotionnel, qu’on doit être humble, gentil, respectueux et avoir de l’empathie pour les autres. Ce sont des qualités qui sont importantes pour l’homme. Ce sont des choses auxquelles nous devrions aspirer. Je trouve que c’est trop facile maintenant de rejeter ces choses et d’adopter une nature combative et c’est dommage. Quand je regarde ce prix, ça va me rappeler de me souvenir de ça et de faire tout mon possible pour être un meilleur homme tous les jours et un meilleur père pour mes fils et leur apprendre à avoir du respect pour les femmes. En cette année où nous avons le mouvement #MeToo, c’est quelque chose que nous devons regarder, la façon dont nous traitons les femmes. Voir les femmes ici, sur la scène, et la façon magnifique dont vous nous avez divertis, dont vous nous avez inspirés et fait rire… (il s’adresse à la personne qui lui a remis son prix) Merci beaucoup pour votre discours et vos propos aimables. Je dois remercier tout le monde ici, en Allemagne. Mon expérience avec Porsche m’a transformé de biens des façons. Ça m’a appris l’esprit d’équipe, la façon de mener une équipe, d’être un gentleman et un sportif. Avoir fait partie de cette équipe a été un des plus grands moments de ma vie. Avoir pu concourir au Mans et monter sur le podium, c’est un rêve qui est devenu réalité pour moi. Le truc, c’est qu’il ne faut jamais abandonner ses rêves. Ça va toujours être difficile. Vous allez être abattu parfois et vous allez faire des erreurs mais à travers ces erreurs, vous allez apprendre quelque chose de précieux sur votre histoire. Le fait de rater l’objectif, cela vous transforme. Cela fait de vous une meilleure personne. Cela vous permet de comprendre la pression d’une certaine façon. Autre chose, j’aimerais remercier Shonda Rhimes qui a créé un personnage et un ensemble avec une grande diversité, une grande émotion qui a touché les gens à travers le monde. Je pense que ce qui est le plus génial, c’est qu’il y a tellement de personnes maintenant qui regardent la série qui est diffusée depuis 15 ans, ce qui est extraordinaire en soi. Des personnes ont été à la faculté de médecine et sont devenus de vrais médecins, et c’est ça la puissance de la télévision. C’est ça, la puissance de notre position dans le monde parfois. Nous devons traiter tout cela avec un grand respect, une grande humilité, ne jamais oublier ça et continuer à évoluer. Merci beaucoup. Merci GQ. Merci beaucoup à vous tous.

    Interview
    Q : Ça doit être un job de rêve que vous avez.
    R : Je pense qu’être un acteur qui travaille, c’est un rêve.
    Q : Un acteur qui travaille, oui, ç’est toute la différence parce qu’il y a beaucoup d’acteurs qui n’ont pas d’emploi.
    R : Oui, c’est une profession incroyablement difficile. C’est une profession qui est dure. J’ai vécu 10 années où j’ai passé des auditions sans rien décrocher et je suis reconnaissant d’avoir encore du travail.
    Q : Vous devez revenir en Allemagne parce que nous avons les meilleures voitures. Je veux, dire, ce que je comprends, c’est que vous avez beaucoup d’émotions pour les voitures allemandes, donc vous devez venir très souvent en Allemagne.
    R : J’étais là il y a quelques semaines pour un merveilleux bal à Leipzig, pour une grande œuvre caritative. Voilà autre chose, le sentiment de la communauté, de rendre à la communauté ce qu’elle nous a donné et c’est assurément ce que les chefs d’entreprise doivent faire. On ne doit pas nécessairement compter sur le gouvernement. Si vous avez du succès, s’il vous plait, rendez ce qu’il vous a apporté. C’est notre devoir et notre obligation et une fois encore, c’est ça que ça veut dire, être un gentleman. Merci beaucoup.


  • Commentaires

    1
    Mdbailey
    Vendredi 9 Novembre à 22:24
    Franchement il mérite ce qu'il lui arrive. Il arrive même a remercier Shonda. Et merci pour la traduction les photos sublimes
    2
    Laurine
    Vendredi 9 Novembre à 23:51

    Il a vraiment beaucoup de classe. je suis aussi contente qu'il lui arrive toutes ces belles choses

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :